Sélectionner une page

Quelle Franc-Maçonnerie ?

Au-delà des principes, la Franc-Maçonnerie revêt des formes très variées par les moyens mis en œuvre.

Distinguons trois branches principales :

  • La plus importante par le nombre, est celle que l’on pourrait qualifier de sociale : c’est celle qui existe et prospère depuis plus de trois siècles. Cette Franc-Maçonnerie a fait un travail énorme : elle a participé à la conquête des libertés, défendu les principes républicains, fait reconnaître les droits des femmes. Elle sait toujours être présente quand les principes de liberté, d’égalité et de fraternité sont en danger. Elle est adogmatique.
  • Une Franc-Maçonnerie à tendance occultiste, qui trouve ses racines dans les plus anciennes traditions, entre autres égyptienne, hébraïque, alchimiste… perdure en France. Elle est née pratiquement en même temps que la Franc-Maçonnerie sociale.
  • Une Franc-Maçonnerie à tendance spirituelle, existe enfin. Là, les deux variantes coexistent : l’une, dogmatique avec le message de « Dieu » ; l’autre, adogmatique, dans laquelle se situe l’ORDRE INITIATIQUE ET TRADITIONNEL DE L’ART ROYAL – dit « OITAR». Cet Ordre pratique exclusivement le RITE OPERATIF DE SALOMON.

La Franc-Maçonnerie à vocation spirituelle – l’ORDRE INITIATIQUE ET TRADITIONNEL DE L’ART ROYAL, en particulier – travaille à la « GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS ». C’est le symbole de l’absolu, de l’infini et de la perfection liant entre eux tous les membres de l’Ordre par-delà les concepts religieux, métaphysiques et philosophiques de chacun. Chaque membre est libre de croire ou de ne pas croire à un dieu créateur, intelligence suprême, puissance immanente ou force inconsciente; du moment qu’il reste en permanence en disponibilité d’esprit et en réceptivité spirituelle.