OITAR, un ordre différent

L’ORDRE INITIATIQUE ET TRADITIONNEL DE L’ART ROYAL est l’une des plus récentes familles maçonniques nées en France avec, dès le départ, une vocation universelle. Il voit le jour en janvier 1974, à Paris, à l’initiative de neuf Frères du Grand Orient de France. Les fondateurs du Rite Opératif de Salomon estimèrent que la Franc- Maçonnerie devait accentuer la vigueur de la quête spirituelle.

Aujourd’hui, l’ORDRE INITIATIQUE ET TRADITIONNEL DE L’ART ROYAL fait partie intégrante du paysage maçonnique international. Il est riche d’une soixantaine de Loges regroupant un millier de membres.

L’ORDRE INITIATIQUE ET TRADITIONNEL DE L’ART ROYAL est présent en France (Artois, Bretagne, Flandres, Hainaut, Ile-de-France, La Réunion, Martinique, Picardie, Provence, Rhône-Alpes, Roussillon, Sud-ouest) ainsi qu’en Belgique, au Canada, à Madagascar et en Suisse. D’un point de vue profane, il répond aux exigences des lois inhérentes à chaque pays.

En outre, dès le départ, il apparut à ces Frères que la méthode de travail issue de la tradition initiatique s’ouvrait à toute personne « de mœurs strictes et de bon renom », qu’il s’agisse d’une femme ou d’un homme.

A l’ORDRE INITIATIQUE ET TRADITIONNEL DE L’ART ROYAL, coïncident deux principes de fonctionnement: d’une part, une hiérarchie initiatique qui veille sur la pratique et l’évolution du RITE OPERATIF DE SALOMON ; d’autre part, une liberté totale des Loges et de leurs membres, sous réserve du strict respect du RITE OPERATIF DE SALOMON.

Les Loges sont regroupées en territoires dont le but est triple : veiller au bon usage du rite, faciliter la vie matérielle des Loges et animer la vie commune.

Outre ces points et dans le cadre de la vie initiatique, il convient de relever d’autres caractéristiques fortes de l’ORDRE INITIATIQUE ET TRADITIONNEL DE L’ART ROYAL et du RITE OPERATIF DE SALOMON :

  • pas de pouvoir hiérarchique centralisé, autre que celui de l’application du RITE OPERATIF DE SALOMON ;
  • accueil de tout Franc-Maçon reconnu comme tel, quelle que soit sa famille maçonnique ;
  • unanimité requise pour toute décision concernant les personnes ;
  • expression orale systématique : l’écrit est évité, conformément à la tradition ;
  • travaux fondés sur les apports de chacun, à l’exclusion de tout exposé ou conférence ;
  • sujets symboliques, initiatiques et philosophiques ;
  • clarté et transparence des prises de parole : tout peut être dit dans le profond respect de l’autre ;
  • beauté formelle du RITE OPERATIF DE SALOMON : vocabulaire puissant et traditionnel, rythme des phrases et des mots, poésie prenante des cérémonies ;
  • engagement physique, émotionnel et spirituel de l’impétrant lors de l’initiation qui salue, en une soirée dense et émouvante, son arrivée dans la Loge.